Se connaître, l'étape la plus importante ?

Dernière mise à jour : 24 mars

Et si l'apprentissage de soi était la clef ? Apprendre à se connaître, ses envies, ses besoins, ses désirs serait finalement la porte du bonheur ?


Bonjour, je me présente, Laurie entrepreneuse de 26 ans. J'ai créé mon entreprise de marketing digital, il y a un peu plus d'un an. Désireuse de changer des vies et d'impacter le monde qui m'entoure, je me suis formé en astrologie et certifié en tant que Coach en affirmation de soi, j'aide les particuliers comme les professionnels à créer leur univers, en corrélation avec leurs ambitions et leurs rêves. Aujourd'hui, je souhaite te partager mes moments de doutes, mes phases de réflexions, afin que toi aussi, tu ne te sentes plus seul(e).


Enchantée.



Qui je suis ?

En pleine réflexion sur moi-même, je me suis aperçu que je ne prenais pas le temps de m'écouter. Les diktats de mon entourage et de la société prenaient le dessus.

Travailler pour gagner de l'argent, pour faire un crédit, s'acheter une maison, fonder une famille pour finalement travailler pour rembourser les crédits. Une belle maison, une belle voiture, des beaux habits, des vacances au soleil. Selon la société, c'est comme ça que nous devons vivre aujourd'hui pour être "heureux" ?


Mais travailler est l'étape la plus importante pour moi, je suis carriériste. Fonder une famille n'est pas le point d'arriver final, pour moi. Vivant dans une famille nombreuse, j'admire les femmes de ma famille qui organisent travail et famille chaque jour, mais pour moi ce n'est pas ma définition du bonheur. Donc j'attache une place importante a ce qui me motivera à ne pas repousser mon réveil le matin.


Le métier qui me faisait rêver depuis des années était : coach en développement personnel. J'ai toujours été passionnée par le développement personnel, les livres, les vidéos de témoignages ou les séminaires font partie de mon quotidien.

Mon entourage, pôle emploi et mon compte en banque (les formations ont un sacré coût) m'ont clairement dit que ce n'était pas fait pour moi, le métier est bouché et je n'y avais pas, soi-disant, ma place. Alors je les aient crus. Et j'ai fait ce que je savais faire de mieux, m'en sortir avec mon aisance à me "vendre".


Les métiers que j'ai exercés se rapprochaient du métier de coach : chargé d'accompagnement des projets professionnel des publics éloignés de l'emploi (SDF, anciens prisonniers, toxicomanes, handicap, jeunes de l'ASE... ) puis chargé de recrutement et développement d'agence intérim. Finalement, dans tout ça, j'aimais changer des vies, avoir de l'impact pour ces personnes qui n'avaient plus foi en rien. Mais je prenais chaque histoire trop à cœur et je laissais sur le chemin une partie de moi quand j'étais blessée quand certaines personnes n'aient pas cette rage de "revanchard".

gif

Chaque jour, aucune envie d'aller travailler, je n'acceptais pas d'être dirigé, aucune source de motivation à part l'argent pour mieux faire la fête.





Quoi qu'il en soit, depuis plusieurs années, j'ai toujours été admirative par le développement personnel et la spiritualité. J'ai eu le besoin de donner du sens à ma vie et d'en comprendre le pourquoi du comment. Je me sentais vide. J'avais l'impression d'être en mode pilote automatique, et que ma vie n'avait pas de but.

Je me suis souvent arrêté et posé une question :

Qu'est ce que je veux vraiment ?

Cette question surement 1 être humain sur 2 se l'est posé dans sa vie. Sommes-nous réellement satisfait de nos vies ? Vivons-nous pour nous ou par ce que la société nous dicte ?


Je parle beaucoup de la société, je ne suis pas quelqu'un qui revendique la société ou l'Etat. Je désire juste faire ce que je veux moi et non ce que veulent les autres. Nous baignons dans le " il faut faire des études"; "il faut avoir un diplôme si tu veux bien gagner ta vie" mais la notion de bien gagner sa vie dépend de chacun.


Pour savoir ce que je voulais faire vraiment, j'ai d'abord essayé plusieurs métiers. Mais en y réfléchissant, cela allait me prendre du temps de tout essayer. J'ai alors fais une liste ce que j'aime et ce qui est un refus catégorique. Mais, toujours avec cette envie d'aider a changer des vies. Avant de démarrer cela, il fallait que je travaille sur moi. Pour ne pas le prendre trop à cœur les histoires des autres.


Comment me connaître ?

Mon but était d'impacter les gens et de changer des vies. C'était vague mais précis en même temps. Mais comment ? Par quoi commencer ? Comment prendre du recul ? Beaucoup de questions sont alors arrivées. Dans les vidéos de développement personnel, ils disent qu'il faut un but, un pourquoi on fait ça et passer à l'action massivement, j'étais d'accord avec ça, mais cela restait quand même flou pour moi.

Dans quel secteur ? Comment me former ?


J'ai donc pris le taureau par les cornes et je me suis fait aider. Je veux en savoir plus sur moi. Je n'ai jamais voulu connaître mon avenir, car je sais que c'est le genre de choses qu'on n'a pas besoin de savoir, car si à l'instant T un avenir nous est dédié la minute d'après cela peut être dévié par une décision qui n'est pas la nôtre. J'avais besoin de concret.


Alors, qui suis-je ? Pour quel métier suis-je faite ?


Il existe plein de façons pour apprendre à se connaître. Je te détaille ce que j'ai entrepris dans mon acheminement pour prendre conscience de mon potentiel :



  • J'ai commencé par l'astrologie, nous sommes nées un jour à une heure précise, les énergies, le placement des planètes sont le résumé de nous aujourd'hui. J'ai donc appris mon thème astral. Passionnant, et oupsss, c'est moi !!!! Le caractère, la carrière, l'ambition, mes rêves, j'avais l'impression de lire mes pensées.



  • Le Human design, c'est la carte de ton corps, des énergies, des canaux et comment le tout circule. Encore une fois, cela m'a aidé à pointer du doigt les métiers qui me correspondaient.







C'est deux outils m'ont aidé à comprendre ma façon de faire, mes relations avec les autres, mes relations amoureuse, etc... C'est comme-ci on nous donné une carte détaillé pour se connaître. Je me suis rendu compte que tout ce que j'apprenais sur moi, je le savais déjà, mais j'avais toujours eu peur que ce soit mon égo qui parle et que je ne m'écoutais pas assez.


J'ai également suivi un atelier de la talentueuse @MellissaBellon qui m'a guidé dans mon introspection pour me connecter avec mon intuition, vous savez cette petite voix dans votre tête qui vous dis "vaz-y fais-le" mais qu'on écoute rarement, car ce "vaz-y fais-le " nous pousse à sortir de notre zone de confort. Également, dans cet atelier, elle m'a proposé la communication quantique, sans filtre, je peux vous dire que j'ai rencontré l'amour, l'amour de soi.


"C'est une communication universelle au-delà des langues et des croyances, c'est un Art qui offre un espace de dialogue formidable, inépuisable et (presque) sans limites !" Yves Borgers


Mélissa, depuis plusieurs mois, m'accompagne dans mes choix, mais surtout dans ma connaissance sur moi. Elle rentre en connexion avec mon ''moi profond", celle qui a beaucoup d'ambitions mais qui n'osent rien exprimer car on m'a toujours dis de ne pas me faire remarquer. Au-delà d'être un simple coach, j'ai retrouvé une partie de moi en ce qu'elle est, nos expériences et nos sentiments commun m'ont aidé à accepter ma philosophie de vie et surtout mon humeur, mes choix, mes croyances... Moi quoi !


Et maintenant ?

Je sais qui je suis et ce que je vaux.


C'est un travail perpétuel et c'est exactement ça qui me fascine. Je ne veux pas me contenter de cela, car j'aime sortir de ma zone de confort. Je me permets de rêver et de créer des opportunités. J'ai accepté le fait que je sois multipotentiel et que j'ai besoin d'être sur tous les fronts, mais tout en apprenant a déléguer certaines tâches.


Aujourd'hui, je suis plus que sûr de moi et de ce que je veux faire. Je n'attends pas l'approbation de mon entourage ou même les encouragements, car nous sommes souvent déçues de ceux que l'on aime. Mes choix de vie ne regarde que moi. Si ils m'encouragent c'est un plus.



Je me suis donc formé, formé pour aider les autres, en tant que coach et développant des outils pour mes accompagnements. Chaque formation qu'elle soit sous forme de lecture ou de vidéo en ligne, m'ont aidé à m'élever encore plus.


Pourquoi se connaître ?

J'accepte le fait que chaque personne est sa vision du Monde et de leur propre avenir. Mais il est vrai que j'accorde une importance à se connaître. Pourquoi ?

Que feras-tu à 50 ans si tu te réveilles et que tu n'aimes plus ton taf, ton/ta conjoint et que la vie que tu as créé n'a pas de sens ?

C'est cette fameuse crise, où tu plaques tout, tu te reconvertis, tu as des grands moments de doutes, ton entourage qui ne te comprend pas. Dans cette phase de ta vie, tu prendras la décision de te faire accompagner dans ton cheminement.


Puis, tu comprends qu'il n'est jamais trop tard.


À ce jour, je prône de vivre une vie qui t'anime. Se connaître, c'est s'accepter, ne plus se rabaisser face aux personnes malveillantes et assumer ses choix. C'est sortir de notre zone de confort au niveau professionnel ou personnel, je sais que tu y es bien, mais es-tu réellement heureux(se) ?


Se connaître t'aideras à en finir avec les addictions, qui sont souvent là pour combler un manque, un manque de confiance en soi, un manque d'un proche, un manque dû à une blessure profondes.


Se connaître t'aides à arrêter d'être dans l'attente de l'autre et à construire ta vie, ta vie de famille, améliorer tes relations amicales et professionnelles pour ne plus être déçu.


Se connaître te guidera dans ton choix professionnel, qui répondra à toutes tes attentes, car oui, tu as le droit d'avoir une liste de "je ne veux plus".


Vivre sa vie pleinement
gif


On nous dit souvent d'atteindre le bonheur, ses rêves, mais comment pouvons-nous savoir réellement ce que c'est tant qu'on ne se connaît pas concrètement ?


Je désire mettre un point d'honneur à ma vie. Je suis la seule à pouvoir en décider, ce que les autres en pensent ou comment eux font n'a pas d'importance pour moi. Nous nous retrouvons seuls face à nos peurs et c'est à ce moment-là, que plus personne répond présent.


Ma perception de la connaissance de soi, est évidemment propre à moi et à mon expérience. Aujourd'hui, si j'ai voulu te le partager, c'est pour que toi aussi, tu puisses commencer ce processus d'apprentissage de soi.